Accueil du site > Actualités culture et loisirs > Six pistes pour en savoir plus sur les oiseaux

Six pistes pour en savoir plus sur les oiseaux

Source : Le Monde

par Age d’Or de France

Le confinement est propice à l’observation de nos compagnons ailés depuis nos fenêtres, balcons et jardins privés. (par Marlène Duretz - Le Monde)

Une mésange. CHRISTOF STACHE / AFPMoins de bruit, de pollution aussi, des rues désertes : depuis le confinement, les canards des bords de Seine se dandinent sur les trottoirs parisiens, les méduses flânent dans les canaux vénitiens, tandis que rorquals et dauphins s’aventurent dans les ports méditerranéens. Les oiseaux et leurs chants n’ont jamais été aussi perceptibles dans les villes en sommeil, et l’oreille du confiné, nez à la fenêtre, un pied au jardin ou sur le balcon, aussi attentive à leurs allées et venues mélodieuses.

Mais que savons-nous de ces emplumés, dont on compte plus de 570 espèces en France ? Au choix, ou complémentaires, six pistes pour parfaire ses connaissances aviaires. Le site de la LPO : une expérience de science participative

« Confinés mais aux aguets ». Sous ce slogan, la Ligue protectrice des oiseaux (LPO), en collaboration avec le Muséum national d’histoire naturelle, a mis en place, dès les premiers jours du confinement en France, une opération de comptage des oiseaux de jardin.

Que l’on dispose d’un jardin privé, d’une cour intérieure ou d’un balcon (exit les rebords de fenêtre), dix minutes suffisent pour procéder à ce recensement. Seuls les oiseaux qui s’y posent sont enregistrés. « Quelques exceptions à cette règle pour les insectivores et les rapaces chassant au-dessus du jardin, par exemple : hirondelles, martinets et éperviers », précise toutefois la LPO, engageant les observateurs amateurs à être réguliers et exhaustifs.

Commentez cet article et faites des propositions



Age d’Or de France - 35 rue de Lyon - 75012 Paris - Métro Gare de Lyon ou Bastille
Tél. : 01.53.24.67.40 - agedor@agedordefrance.com

SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0