Accueil du site > ART DU CONTE > Agenda Conférences Contes > L’épopée de Djéki la Nyamb’a Inono

Conférence par Catherine Ahonkoba

L’épopée de Djéki la Nyamb’a Inono

L’épopée de Djéki la Nyamb’a Inono que j’ai explorée pendant sept années au sein de l’atelier fahrenheit du CLIO, me vient de mes origines doualas, un des peuples sawas du littoral du Cameroun. Plus qu’un récit, l’épopée fondatrice de Djéki la Nyamb’a Inono est un véritable outil éducatif qui sert à transmettre ou à rappeler les valeurs fondatrices de la culture douala et, plus largement, celles de la culture sawa. En situant ses débuts avant la naissance du héros jusqu’aux parents et grand-parents, l’épopée de Djéki la Nyamb’a Inono pose d’emblée l’importance et la place des ancêtres dans la culture. Construit autour du thème de la dualité du bien et du mal et de l’affirmation de l’importance du choix individuel et du libre arbitre, ce récit traite des règles qui régissent la vie sociale. On y retrouve entre-autres :

- Le rappel des prérogatives, devoirs et limites des pouvoirs du chef.
- L’illustration des méthodes et moyens qu’un fils devenu adulte est autorisé à mettre en œuvre pour se soustraire à l’autorité paternelle et s’en émanciper. Le tout sans jamais outrepasser le devoir de respect et soumission au père que la culture lui impose.
- Le principe de l’équilibre des forces dans le couple et l’affirmation de la place de la femme (mère et sœur) chargée de la cohésion et de l’harmonisation. (liste non exhaustive).

Il s’agit pour nous de voir comment les thèmes éducatifs sont inscrits en filigrane le long de l’épopée, de dérouler le fil rouge et d’explorer le récit subliminal subjacent.

Objectifs :
- Présentation de l’épopée douala Djéki la Nyamb’a Inono
- Analyse des enseignements sous-jacents

Peut-être est-ce dû à mes origines plurielles mais j’ai toujours fait attention à ne pas avoir à choisir entre branche paternelle et branche maternelle et me suis intéressée aux multiples cultures qui cohabitaient déjà autour de moi. Les contes, légendes, mythes, épopées et récits fondateurs étaient alors des trésors. J’avais en mémoire des bribes de l’épopée de Djeki la Nyamb’a Inono, appelée en court Djéki la Nyambé ou tout simplement Djéki (du nom de son héros), et les rituels effectués aux moments marquants de la vie (naissance, mariage, deuil…) par les parents d’une branche ou l’autre de la famille. Suite au travail que j’ai effectué sur l’épopée de Djéki, un récit fondateur que je tiens de mes origines maternelles (Afrique centrale), j’ai naturellement voulu faire la même chose côté paternel (Afrique de l’ouest). C’est comme ça qu’après l’épopée de Djéki, je me suis tournée vers la culture togolaise, le vaudou et sa mythologie. L’exploration des mythes, épopées et récits fondateurs d’Afrique sub-saharienne étant devenue pour moi une véritable passion, j’étudie et raconte aujourd’hui également des épisodes de récits de cultures étrangères à mes origines mais toujours après m’être assurée de ma bonne compréhension des aspects culturels abordés ainsi que de la justesse de mes propos.


Age d’Or de France - 35 rue de Lyon - 75012 Paris - Métro Gare de Lyon ou Bastille
Tél. : 01.53.24.67.40 - agedor@agedordefrance.com

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0