Accueil du site > Newsletter > Anecdotes sur Paris #6 (par Daniel GRIPOIS)

Anecdotes sur Paris #6 (par Daniel GRIPOIS)

L’ARRIVEE DE L’OBELISQUE A PARIS

.

.

Daniel Gripois qui anime les Promenades dans Paris de l’Age d’Or de France nous nous raconte l’arrivée de l’obélisque à Paris.

.

..................................................................... POIDS LOURD

.

........Le 25 octobre 1836, une foule estimée à 200 000 personnes est rassemblée place de la Concorde pour assister à un évènement exceptionnel : l’obélisque de Louxor est érigé au centre de la place. Il s’agit du dernier épisode d’une longue épopée : elle a duré 7 ans et a coûté une fortune.

........En 1829, le vice-roi d’Egypte, Méhémet Ali, décide de faire don à la France des deux obélisques d’Alexandrie. Champollion, fort de son succès dans le décryptage des hiéroglyphes, ose lui suggérer de nous donner de préférence les deux obélisques situés à l’entrée du temple d’Amon à Louxor, qui étaient en meilleur état. Ces monuments avaient été érigés sous le règne de Ramsès II (au XIIIème siècle avant J.C.).

........Un des deux obélisques est choisi pour rejoindre Paris. C’est un monolithe de syénite. Il mesure 23 m de haut, il pèse 230 tonnes et est très fragile. Ses 4 faces sont ornées de hiéroglyphes qui célèbrent les hauts-faits de Ramsès II.

........Dans un premier temps, il a fallu coucher l’obélisque (abattage) sans le briser. Pour ce faire, un large espace a été dégagé, nécessitant la démolition de nombreuses habitations ; leurs occupants ont dû être relogés. L’abattage a nécessité 200 hommes et un appareillage spécialement conçu. Un cheminement a été tracé jusqu’au Nil : d’énormes volumes de sable ont été déblayés.

........Le bateau sur lequel l’obélisque allait voyager devait être plat pour naviguer sur le Nil, un trajet de 750 km. Il devait pouvoir affronter la Méditerranée et l’océan Atlantique, puis remonter la Seine. Une de ses extrémités était démontable pour laisser passage à l’obélisque. Les mats devaient pouvoir s’abaisser pour franchir les ponts sur la Seine. Un second bateau à vapeur a été nécessaire pour le remorquer. Une fois le chargement effectué, le bateau n’a pas pu partir à cause du niveau trop faible de l’eau : on a dû attendre 6 mois la crue du Nil.

........Lesté de son précieux chargement, le bateau arrive à Paris en 1834. Deux années furent nécessaires pour tailler et installer le socle en granit de Bretagne. Enfin, le plus ancien monument de Paris a été dressé, cette fois encore à la force des bras. Champollion n’assista pas à ce spectaculaire relevage : il était décédé depuis 4 ans.

........ Le pyramidion doré a été posé en 1998. Une longue fissure, qui date vraisemblablement de très nombreux siècles est nettement visible sur la face sud de l’obélisque.

........En raison des difficultés et du coût du transport, l’autre obélisque est resté à Louxor ; François Mitterrand l’a officiellement rendu à l’Egypte en 1988.

JPEG - 222.2 ko
Obélisque de nuit


Age d’Or de France - 35 rue de Lyon - 75012 Paris - Métro Gare de Lyon ou Bastille
Tél. : 01.53.24.67.40 - agedor@agedordefrance.com

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0